Restauration de la "Tour des pucelles" à Zichem

Des témoins silencieux

De la petite ville prospère qu’était Zichem au XIVe siècle grâce à l’industrie drapière, il ne reste aujourd’hui que quelques témoins silencieux. La Tour des Pucelles en est un, mais les désastres et les déboires ne l’ont pas épargnée : elle a payé un lourd tribut au temps, aux restaurations de piètre qualité et à l’abandon. Lorsque l’ouvrage en ruine s’est partiellement effondré en 2006, son sort semblait scellé. Heureusement, ce fut le signal de départ d’une opération de sauvetage complexe, qui allait durer près de dix ans...

La Tour des Pucelles date de la fin du XIVe siècle, quand Zichem s’est développée pour devenir une ville à part entière. Le prestigieux donjon était un fleuron des travaux de fortification et d’embellissement réalisés par la ville et son seigneur grâce aux revenus de l’industrie drapière  Mais l’âge d’or n’a guère duré : Zichem a été entraînée dans des intrigues politiques et des guerres, dont l’événement le plus tragique fut la destruction de la ville par les troupes espagnoles en 1578, pendant les guerres de religion. Comble de malheur, ce qui restait de la ville fut ravagé par un tremblement de terre (1580) et un incendie volontaire (1599). La fière Zichem a alors périclité pour devenir un village rural et la Tour des Pucelles a finalement été réduite à... un abri pour les vaches. 

Consulter la fiche: Restauration de la "Tour des pucelles" à Zichem

AGENDA

ACTUALITÉS

Rapport annuel 2021

Le nouveau rapport annuel de l’industrie cimentière belge est publié !

En savoir plus

Haute résilience

Le nouveau "Factsheet" de FEBELCEM est publié. 

En savoir plus

Lecture Xaveer De Geyter

Some photographic souvenirs

En savoir plus