Concevoir des ouvrages en beton resistant au gel-degel et aux sels de deverglacage (T4)

Technologie

Parmi les actions susceptibles de provoquer des dégradations aux ouvrages ou aux revêtements en béton, le gel peut constituer un facteur particulièrement actif, surtout lorsque les cycles de gel et de dégel s’alternent rapidement. Le béton durci, dans la majorité des cas, résiste aux effets du gel. Il arrive cependant que des conditions climatiques sévères puissent entraîner la dégradation de bétons mal formulés, mis en œuvre de façon incorrecte et de surcroît, dans un état voisin de saturation en eau. Deux types de détérioration du béton due au gel sont à distinguer : la fissuration interne et l’écaillage des surfaces en présence de sels de déverglaçage. Ces deux types de détérioration ont pour origine des processus différents et ne surviennent pas nécessairement en même temps. Les résultats de très nombreuses expérimentations en laboratoire et d’études du comportement du béton in situ ont permis de comprendre l’influence des paramètres de composition du béton sur sa durabilité au gel, dont notamment le rôle clé de l’air entraîné. Toutes ces connaissances sont à la base du développement de méthodes d’essais, de recommandations et d’exigences normatives permettant de construire des structures durables en béton.

Consulter la fiche:  Concevoir des ouvrages en beton resistant au gel-degel et aux sels de deverglacage (T4)

ACTUALITÉS

Invitation au webinaire FEBELCEM

Le 29 avril prochain, FEBELCEM, avec la collaboration de la FEBE, vous propose un webinaire sur les bétons décoratifs à Bruxelles.

En savoir plus

Un nouvel ABC du ciment

L’ « ABC du ciment et du béton » a été entièrement numérisé et équipé d’un moteur de recherche pour votre plus grande facilité de consultation.

En savoir plus

Une promenade en béton à Leuven

« Stad en Architectuur » (avec FEBELCEM), a développé une carte de promenade comprenant une sélection de projets où le béton joue un rôle clé.

En savoir plus