RENATO NICOLODI

Ecrins du souvenir

Les œuvres de Renato Nicolodi attirent et rebutent. Elles sont à la fois identifiables et étranges. Leur forme et leur signification sont énigmatiques. Seule leur matérialité est très directe : le béton est vrai – la plupart du temps.

Le grand public a découvert l’œuvre de Renato Nicolodi à l’occasion de la Triennale de Bruges 2018. Sur un des canaux, le Langerei, flottait « ACHERON I » . Cette sculpture avait toute l’apparence du béton, mais n’en était pas alors que, exposées dans l’espace de la Poortersloge, le public découvrait es « maquettes » , cette fois en béton véritable mais d'un tel raffinement qu’on pouvait en douter...

Consulter la fiche: Renato Nicolodi : écrin du souvenir

AGENDA

ACTUALITÉS

Rapport annuel 2021

Le nouveau rapport annuel de l’industrie cimentière belge est publié !

En savoir plus

Haute résilience

Le nouveau "Factsheet" de FEBELCEM est publié. 

En savoir plus

Lecture Xaveer De Geyter

Some photographic souvenirs

En savoir plus